MENU

FAQ English

Blocs de coffrage STEPOCLOMME

Peut-on prendre en compte les parois des blocs Stepoc dans le calcul de dimensionnement d’un mur ?

Les blocs Stepoc sont normalement considérés comme étant des coffrages perdus. Par conséquent, les calculs de dimensionnement de murs en Stepoc prennent en compte uniquement le voile intérieur formé par le béton de remplissage. Dans la pratique, on néglige donc les 2 parois extérieures d’environ 35 mm d’épaisseur. Par exemple, des blocs Stepoc de 30 cm d’épaisseur permettent de couler un voile de 23 cm d’épaisseur.

Pour information, certains bureaux d’étude prennent en compte une des 2 parois dans leurs calculs, la paroi comprimée en l’occurrence.
Toutefois cette hypothèse est contestée par d’autres bureaux de stabilité car les blocs ne sont pas maçonnés mais simplement posés les uns sur les autres.  Le contact entre les parois ne serait donc pas intime mais se ferait plutôt par contacts ponctuels…

En résumé, l’option la plus prudente est de négliger les parois de blocs comme expliqué plus haut, tout en sachant que ces parois participent quand même au travail en flexion du mur.

Quelle est la résistance des blocs Stepoc ?

Les blocs Stepoc doivent résister à la pression du béton fluidifié, coulé sur la hauteur d’un étage…
La résistance du béton qui compose les blocs Stepoc  est supérieure à 30 N/mm². Ce béton est nettement plus riche en ciment que celui de blocs ordinaires de maçonnerie, sans compter les adjuvants  qui améliorent la résistance des Stepoc contre l’éclatement.

Faut-il armer mes murs de caves ?

Oui dans les cas suivants :

Poussées de remblais importante

  • Surcharge importante sur le terre-plein en bordure des murs (voirie ou parking)
  • Hauteur importante de retenue de remblais (en général, supérieure à 2,2 m utile)

 

Sol peu homogène ou pas suffisamment portant (risques de tassements différentiels

Caves non compartimentées (absence de murs de refend intérieurs

Maison en bois : la descente de charges sur les murs de caves est forcément moindre avec ce genre de structure légère.

Pour compenser ce déficit de poids stabilisateur, on arme en général  les murs de caves en les reliant avec la dalle de sol (radier).

Puis-je préparer moi-même le béton de remplissage, à la bétonnière ?

Oui dans les cas suivants :

Le béton mixé par vos soins n’est pas recommandé pour 3 raisons :

Au niveau du prix :  le seul coût des matières premières (sable, concassés et ciment) est proche du béton préparé… Il y a donc très peu à gagner en préparant soi-même le béton. Si vous devez imputer des coûts de main d’œuvre, il est plus que probable que ce béton vous coûte bien plus cher que le béton amené par mixer…

Au niveau de la qualité du béton : le dosage manuel (en eau, en ciment) dans  une bétonnière n’est jamais comme il devrait être ; cela au détriment de la qualité du béton…

Au niveau de la qualité du remplissage : le délai relativement long entre les déversements des mélanges de béton compromet l’homogénéité et la qualité du remplissage.
Concrètement, en tombant le béton des premiers mélanges s’agglomère sur les parois transversales des blocs ou autour des armatures ; ce qui risque de bouchonner progressivement des compartiments de murs…
Si on limite la hauteur de remplissage pour éviter ce phénomène, les remplissages successifs vont engendrer autant de joints de reprise dans le mur…

Sauf pour celui qui n’accorde pas d’importance à la quantité de travail, on peut encore ajouter une 4èmeraison de ne pas faire le béton soi-même : la pénibilité du travail et le temps nécessaire pour préparer le béton et pour l’amener dans le mur !…

Pour ceux qui seraient obligés, pour une raison quelconque, de préparer eux-mêmes le béton de remplissage, vous pouvez prendre en compte le dosage suivant pour faire un béton à 350 kg de ciment :

1 sac de ciment de 25 kg

1 brouette de 80 l légèrement moins remplie que à ras (70 à 75 l), dont :

  • 45 l de concassés 4/8
  • 30 l de sable du rhin 0/2

10 à 12 l (1 seau) d’eau suivant le degré d’humidité du sable

+ ½ tasse de fluidifiant

 

Système GLOBAL CONSTRUCT

Crépi sur Global Construct : Recommandations techniques

Nettoyage du support : Les blocs doivent être lavés avant la pose de la couche de base.

En effet, lorsque les blocs en Neopor restent exposés aux rayons du soleil, la matière se dégrade légèrement en surface et se transforme en poussière (D’après BASF, le producteur de la matière première, la dégradation du Neopor est estimée à environ 1 mm d’épaisseur par année d’exposition aux rayons UV).
Par conséquent, il est important de laver ces blocs avec un nettoyeur à haute pression (jet large) pour obtenir un support sain et propre ; ce qui assurera un bon accrochage de la couche de base.

Type de crépi recommandé : Crépis organiques siliconés.

Les crépis minéraux ne sont pas recommandés car ils n’offrent pas les meilleures garanties à long terme .
Nous recommandons plutôt les enduits organiques car ils présentent l’avantage d’être plus souples et donc de fissurer nettement moins.  Par ailleurs, les enduits à base de silicone sont étanches à la pluie battante tout en laissant quand même « respirer » les murs en permettant la diffusion de la vapeur d’eau venant de l’intérieur du bâtiment. Ces enduits siliconés seront en outre moins salissants car ils sont plus résistants aux algues et aux mousses.

Composition du crépi

La couche de base est un mortier spécial de collage dans lequel on noie un treillis d’armature en fibre de verre. Pour rappel, cette couche doit être appliquée sur le Néopor propre.

Une couche intermédiaire dite couche de fond est considérée comme un primer avant la pose de l’enduit de finition.

La couche de surface est un enduit décoratif à base de résine silicone. Cet enduit est sensiblement plus mince que les enduits minéraux. Il peut avoir différents aspects et couleurs.

Pour les différentes qualités d’enduits et leurs modes de mise en œuvre, il y a lieu de se référer exclusivement au fournisseur.

TUTORIELS VIDEOS

Blocs en béton collés : maçonnerie simple, rapide et de qualité

Encollage et Pose des Blocs fraisés

Préparation du mélange Collelomme

Joints verticaux bien serrés

Fondations / Caves : Blocs fraisés collés de 39cm d’épaisseur

Nettoyage du Bac-distributeur de colle